Création d'une société au Canada : pourquoi se lancer ?

Au delà d’être une des terres d’accueil où l’on peut mener la belle vie, le Canada fait aussi partie de l’eldorado des entrepreneurs. Pourquoi créer une société au Canada?

Les bonnes raisons de fonder une entreprise au Canada

  • La performance de l’économie, qui est l’une des plus stables du monde. Les services représente plus de 70% de l’activité économique du pays. Ce dernier figure dans le top 10 des pays avec un fort PIB nominal
  • Une fiscalité avantageuse notamment pour les entreprises étrangères, qui sont exonérées d’impôts. Il n’y a pas également de double imposition grâce à diverses conventions fiscales avec d’autres pays
  • Une stabilité politique irréprochable qui influe beaucoup sur le climat des affaires
  • Une participation minime au capital de la société qui s’élève à 1 dollar canadien minimum. La libération du capital n’est d’ailleurs pas obligatoire au moment de créer l’entreprise
  • Des frais annuels modérés et qui sont prélevés à partir de la deuxième année d’exercice
  • Un système juridique favorable aux entrepreneurs. La tenue de la comptabilité annuelle à jour n’est pas obligatoire. Ce qui limite les frais salariaux liés à la gestion de l’entreprise
  • Le respect de la confidentialité des dirigeants dont les noms sont absents du registre public

En plus de ces avantages, le gouvernement canadien offre la possibilité aux investisseurs de créer leur entité facilement au Canada. Grâce à la souplesse de l’administration, l’enregistrement de la société prend au maximum deux jours ouvrables.

Création d'une société au Canada : pourquoi se lancer ?

Créer sa société au Canada : ce qu’il faut savoir

L’enregistrement de l’entreprise auprès des autorités est obligatoire avant toute exploitation. Il est aussi indispensable de choisir à l’avance la province où la société sera créée, le nom de la firme ainsi que son statut juridique.

Il existe 4 formes de sociétés au choix au Canada: l’entreprise individuelle à propriétaire unique, la société en nom collectif, l’incorporation ou société par actions et la coopérative.

Comme dans de nombreux pays, avoir un siège social est exigé pour la création. Cependant, grâce à des prestataires spécialisés, une adresse virtuelle évite aux entrepreneursde louer une maison en guise de bureau ou de se déplacer au Canada pour les formalités.

Notons que dans le pays, les entreprises bénéficient de soutien et de financement tant sur le plan national que régional (notamment en matière d'innovation), et ce sans distinction. En effet, même les entrepreneurs immigrants peuvent solliciter l’aide financière du gouvernement pour développer leurs activités.