Prévention des risques professionnels en entreprise : comment gérer le risque incendie ?

Le milieu professionnel, où se frottent travailleurs et outils de travail, regorge toujours de risques, aussi minimes qu’ils puissent paraître. Aucune entreprise ne peut, en effet, se soustraire à leur prévention. Il en va de la sécurité et de la santé des travailleurs. La prévention tient d’une démarche d’anticipation, dans l’optique d’éviter la survenue d’accidents ou de maladies professionnelles. La survenue d’un incendie fait partie des risques qu’encourent les travailleurs dans un milieu professionnel. Un incendie peut causer bien de dégâts, tant des pertes en vies humaines que des pertes financières. Il en ressort donc la nécessité de ne pas minimiser les risques. La prévention passe par la formation incendie qui constitue un préalable important, ainsi que toutes les mesures nécessaires pour la préservation de la sécurité et de la santé des travailleurs.

La prévention des risques professionnels, de quoi s'agit-il ?

La prévention concerne un ensemble de dispositions prises pour empêcher la survenue d’un risque. Il s’agit d’une démarche effectuée en amont, afin d’éviter au maximum que ne se produisent des événements négatifs et nuisibles. Elle vise également, à réduire tout au moins les effets de ces événements ou leur occurrence. C’est en cela qu’on distingue la prévention primaire, secondaire et tertiaire. Un risque professionnel est un événement probable dont la survenue met en danger les travailleurs dans l’exercice de leur activité professionnelle. Prévenir les risques professionnels reviendrait donc à des actions mises en œuvre pour éviter l’occurrence d’événements dangereux pour les travailleurs, ou tout au moins diminuer leur apparition et leurs effets.

Les dispositions légales

La loi française a bien évidemment prévu des dispositions en la matière. En effet, selon l’article L4121-1 du Code du travail, l’employeur est tenu de prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs. Entre autres mesures, la formation tient une place importante. L’employé est lui aussi, tenu de veiller à ses actes, conformément aux instructions de l’employeur, selon l’article L4122-1 du même code. Concernant le cas de l’incendie, les articles R4227 – 1 et suivants traitent des dispositions en la matière concernant le milieu de travail.

Le cas de l’incendie

Prévention des risques professionnels en entreprise : comment gérer le risque incendie ?

Un incendie peut se déclencher en milieu professionnel si des dispositions ne sont pas prises en amont. Certains milieux de travail y sont certainement plus favorables que d’autres. Mais il n’en demeure pas moins que des mesures de prévention doivent être prises. Un incendie peut être causé par plusieurs causes. Elles peuvent être liées aux installations, ou aux procédés ou substances de travail. Elles peuvent être dues à des comportements imprudents dus à la négligence ou le manque de connaissance des travailleurs. Les causes peuvent aussi être simplement naturelles comme des conditions climatiques. Les conséquences d’un incendie sont souvent désastreuses : des pertes en vies humaines par brûlure ou par asphyxie, des pertes financières lourdes, des conséquences psychologiques. Les employés doivent avoir les informations nécessaires pour prévenir et réagir au mieux si la situation se présentait. C’est là qu’intervient la formation.

La nécessité de la formation incendie

La formation faisant partie des mesures de prévention, elle est d’autant plus importance dans le cas particulier de risque d’incendie où les mécanismes du phénomène ne sont pas toujours compris par tous. La formation incendie visera à sensibiliser les travailleurs sur le phénomène et les comportements à risque, en vue de la prévention, mais aussi leur apprendre les gestes à adopter pour réagir de manière adéquate, parlant d’évacuation par exemple. À la survenue d’un incendie, la première réaction est la panique si aucune préparation n’a été faite au préalable. Mais si les travailleurs sont formés, et les consignes bien définies, les dégâts peuvent être considérablement minimisés. Ce sera également l’occasion de se familiariser avec les matériels utilisés en situation et leur utilisation. Des situations de simulation peuvent être organisées pour améliorer la réactivité des apprenants. Vous pouvez contacter une entreprise spécialisée dans le domaine en vous renseignant sur la plateforme  https://acps-formation.fr/.

Formation en premiers secours

Les employeurs sont tenus, par la loi, de prendre des dispositions pour la prise en charge des premiers secours d’un salarié victime d’un accident de travail ou d’un malaise sur le lieu de travail. Cela passe par la formation de salariés aux premiers secours. Suivre une formation en PSC1,  Prévention et secours civiques de niveau 1, donne des connaissances de base en secours. Les SST, sauveteurs secouristes du travail sont des salariés plus outillés pour administrer les premiers secours. En cas d’incendie, ils pourront rapidement intervenir en premiers secours, en attendant l’arrivée des pompiers. Il n’est plus à démontrer la nécessité de la formation, dans le cadre de la prévention des risques professionnels. Et en particulier dans le cas du risque incendie, la formation incendie est un préalable nécessaire pour la préservation de la sécurité et la santé des travailleurs. C'est donc une question de la plus haute importance !