Comment intégrer l'intelligence émotionnelle dans vos processus de management

Sujettes à une certaine omerta dans le monde de l’entreprise, les émotions sont souvent camouflées, réputées contraires à la raison et à la capacité de production personnelle. Pourtant, de nombreuses études sur l’intelligence émotionnelle démontrent son importance, aussi bien en termes d’efficacité au travail, que de management positif. Comment tirer le meilleur parti des émotions ressenties et les utiliser à bon escient afin de proposer un processus de management efficace et humain ? Nous avons rencontré les équipes d’hervefranceschi.com pour essayer de mieux comprendre cette nouvelle façon d’aborder le management.

  • L'intelligence émotionnelle I, II
  • L'Intelligence Émotionnelle: Comment garder son calme, gérer le stress et comprendre les gens grâce à des méthodes efficaces

Qu’est-ce que l’intelligence émotionnelle ?

Compétence à part entière, l’intelligence émotionnelle correspond à la capacité à comprendre nos émotions et celles des autres, de les exprimer et de les utiliser à bon escient. Sa théorisation remonte à l’année 1990, où les chercheurs Peter Salovey et John Mayer ont introduit le concept d’intelligence émotionnelle. Selon eux, les émotions sont des réactions aux changements qui s’opèrent entre individus, modifiant ainsi leurs relations.

Le concept a été repris par le psychologue américain Daniel Goleman dans son livre Emotional Intelligence, synthèse des différentes études et théories autour de l’intelligence émotionnelle. Cette capacité à gérer les émotions ressenties a fait l’objet de plusieurs études et tentatives de quantification. Reuven Bar-On mesure le « quotient émotionnel », en intégrant la potentialité de succès d’un individu au sein d’un groupe donné. Si vous souhaitez approfondir ces concepts, cliquez ici.

Comment intégrer l'intelligence émotionnelle dans vos processus de management

Très proche du concept d’intelligence sociale, la notion d’intelligence émotionnelle est utilisée au quotidien pour aider la transmission de la pensée, et depuis peu, dans le monde de l’entreprise afin d’intégrer davantage l’humain dans le processus de production.

Les compétences émotionnelles et leur application dans les processus de management

L’intelligence émotionnelle, ou la capacité à identifier, exprimer et comprendre les émotions chez soi-même et chez les autres, donne lieu à de nouvelles mouvances managériales. Plus proches de leurs subordonnés, ces néo-managers intègrent cette vision positive des émotions dans leurs interactions quotidiennes. Un manager à l’écoute des émotions des autres est plus à même de déceler les problèmes à régler au sein de son équipe, et fait des choix éclairés en conséquence. La gestion des groupes et des relations interindividuelles s’en voit donc simplifiée. En instaurant un climat émotionnel positif, les salariés sont plus motivés, intègrent davantage la culture d’entreprise, et les projets aboutissent plus rapidement.

La capacité à exprimer ce que l’on ressent, qu’il s’agisse d’une émotion positive comme la joie ou la fierté du travail accompli, ou d’une émotion négative, comme le stress ou l’agacement, permet une meilleure communication des attentes, et ainsi une meilleure transmission de l’information. Comprendre d’où viennent ses émotions implique une meilleure gestion de celles-ci, et permet de choisir quand il est nécessaire de les exprimer.

Comment intégrer l'intelligence émotionnelle dans vos processus de management #2

La notion de mémoire affective, ou la capacité à associer des émotions positives à des entités ou des objets, est également centrale dans la gestion managériale par l’émotion. Être en mesure de créer un environnement de travail positif favorise la cohésion d’équipe, et fidélise les salariés. A contrario, une entreprise avec une image négative entraînera du turn-over et une plus faible implication. Le manager sensible aux émotions d’autrui participe à la construction d’une raison d’être pour l’entreprise en tant qu’entité, élément constitutif de la culture d’entreprise.

Faut-il craindre l’excès d’émotion dans le monde de l’entreprise ?

Autrefois considérée comme un lieu de performance pure, l’entreprise évolue vers un modèle plus humain, et à l’écoute des émotions. De la gestion managériale en bon père de famille au manager innovant à l’écoute des émotions, la notion de bien-être au travail est mise en avant comme véritable marqueur du succès et de la pérennité d’une société.

Si l’émotion communiquée au travail doit être maîtrisée, et adaptée à la situation du groupe, elle ne doit pas être réprimée. L’intelligence émotionnelle permet d’adapter le vecteur de communication des émotions individuelles et collectives en entreprise, et de moduler leur degré d’expression. Il n’est donc pas nécessaire de les craindre, mais de les utiliser à bon escient, car leur connaissance et leur reconnaissance permettent une meilleure performance globale.

  • L'INTELLIGENCE ÉMOTIONNELLE - Le pouvoir des émotions: Comment lire les gens, influencer les émotions, être plus calme et heureux et avoir plus de succès, grâce à l'empathie et la psychologie
  • L'Intelligence émotionnelle